Accueil

Camille Poul - soprano

Camille Poul commence sa carrière en se forgeant une solide réputation de soprano à la voix souple, au tempérament dramatique et pétillant. Les critiques vantent les qualités de timbre de sa voix brillante et touchante, son charme et ses qualités scéniques élégantes et théâtrales.

Flûtiste de formation, son goût pour l'opéra commence dès son enfance, en chantant comme soliste au sein la maîtrise de Seine maritime, dans des productions de l'opéra de Rouen (Die Zauberflöte, Carmen, La Bohème, Tosca).

Elle est diplômée du CNSm de Paris pour le répertoire lyrique, du CNR de Paris pour le répertoire baroque et du CNR de Caen. Elle a étudié auprès d' Alain Buet et Jean-Louis Dumoulin et reçu les conseils de David Jones, Leontina Vaduva, Buddug Verona-James et René Jacobs.

Camille Poul a été membre de l'académie du festival d'Aix en Provence. Elle prépare ses rôles avec Agnès de Brunhoff.

Sur la scène lyrique, on a pu l'entendre dans l'unique rôle de La Voix Humaine (Poulenc) à l'opéra de Lille et la Scène Nationale de Cherbourg), dans ceux de Zerlina du Don Giovanni de Mozart (opéra de Dijon en 2013), Amore et Damigella (L’Incornorazzionne di Poppea de Monteverdi (opéras de Lille et de Dijon en 2012), Carolina de Il matrimonio segreto de Cimarosa (opéra de Rennes en 2012) et Cerere dans Le nozze di Teti e Peleo de Rossini (opéra de Rennes de nouveau), Belinda dans Dido and Enea de Purcell (opéra de Besançon, opéra Royal de Versailles en 2010 et 2011), Amour et Palès dans Cadmus et Hermione de lully (opéra Comique, opéra de Rouen, Théâtre de Caen, Grand Théâtre d'Aix-en-Provence, Grand Théâtre du Luxembourg), Zémire dans Zémire et Azor de Grétry (opéra-Comique en 2010), le rôle-titre de Rita de Donizetti (Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2011), Osira dans Zanaïda de Carl Philip Emmanuel Bach (Bad Lauchstadt en 2011), Ismene dans Orpheus de Telemann (Cité de la musique en 2009), Nana Catoen dans Lundi, Mr vous serez riche de Duhamel) (opéra de Metz en 2011), etc.

Elle a aussi chanté Susanna (Le Nozze di Figaro, Mozart) au festival du Haut Limousin, Rosina (Il barbiere di Seviglia, Rossini) pour « Révisez vos classiques » à l'opéra de Rennes, Amour (Orphée et Eurydice, Glück), Urgande (Amadis, Lully), Adele (Die Fledermaus, Strauss) au CNSmDP pour en citer quelques uns...

En 2013, elle a été conviée à être la doublure d'Aricie dans la nouvelle création du festival de Glyndebourne d'Hippolyte et Aricie de Rameau (William Christie – Jonathan Kent).

Très sollicitée pour chanter l'oratorio, Camille Poul s'est produite dans des salles prestigieuses comme la Salle Pleyel, le Konzerthaus de Vienne, la Cité de la musique à Paris, le Vredenburg d'utrecht, le Concertgebow d'Amsterdam et de Bruges, le Quartz de Brest comme soliste dans Le Messie de Händel, la Passion selon Saint Jean ou Saint Matthieu de Bach, le Stabat Mater de Pergolesi, la Missa brevis Sancti de Joannis de Deo de Haydn, les Leçons des ténèbres de François Couperin, l'innocenza dans La Vita Humana de Marrazzoli et le rôle-titre de l'oratorio de Caldara, Maddalena ai piedi di Cristo.

Elle a collaboré avec de nombreux ensembles tels que le Concert d'Astrée, l'ensemble Mattheus, le Poème Harmonique, opera Fuoco, Pulcinella, la Simphonie du Marais, le Banquet Céleste, les Lunaisiens, il Gardellino, les Palladins, la Divina armonia, le Café Zimmermann dans de nombreux festivals internationaux : la Folle Journée de Nantes, Lisbonne et Bilbao, les Festivals de Berkeley,

Grenade, Leipzig, Palerme, Campo de Jordao au Brésil, Festival de Pontoise, Festival de Lessay, festival de la Chabotterie, Festivals de Gand et Spa, les mysteriae Pascalae de Cracovie...

Elle a été dirigée par des chefs comme Emmanuelle Haïm, William Christie, René Jacobs, Jean-Christophe Spinosi, Stéphane Denève, Giuseppe Grazzioli, Gerard Korsten, David Reiland, Damien Guillon, Vincent Dumestre, Jean-Claude Malgoire ou David Stern...

Sa discographie comprend la Première Dame dans Les mystères d'Isis (version pastiche de La Flûte Enchantée de Lachnitt-Mozart), des airs de Michel De la Barre (La Julie, label agogique), Urgande dans Amadis de Lully (label musiques à la Chabotterie), la deuxième Grâce de l’Orfeo de Belli (label alpha), ainsi que le rôle-titre de Maddalena ai piedi di Cristo de Caldara. Elle a enregistré en DVD les rôles d’Amore et Damigella dans L’Incornorazzione di Poppea (Virgin Classics) et amour et Palès dans Cadmus et Hermione de Lully (label alpha) et Zerlina dans Don Giovanni de Mozart (label audience, à paraître).

Passionnée par le spectacle en petite forme et le mélange des genres, elle a récemment créé un spectacle, On eut dit l'écho d'une cloche lointaine, avec Flora Sans, danseuse et Anthony Millet à l'accordéon. Elle a créé le personnage de la Sirène dans Les Naufrageurs de Raphaël Mathié, musique de Krisna Lévy.

En 2013-2014, aux côtés du pianiste Jean-Paul Pruna et avec un regard scénique d’Agnès de Brunhof, Camille Poul a créé avec un très vif succès La Voix Humaine de Poulenc à la Scène Nationale de Cherbourg et aux Rendez-vous d'ailleurs à Paris, spectacle qu’elle a repris à l’opéra de Lille et à la Folle Journée de Nantes. Pour 2014-2015, après avoir chanté Papagena dans une nouvelle production de La Flûte enchantée de l'opéra de Vichy, elle a été la Première Dame dans cette même oeuvre pour l'opéra de Saint-Étienne. Elle chante aussi dans une production du Palazzetto Bru Zane Le ventre de Paris, programme d'airs et ensembles d'Offenbach, Audran, Hervé et Lecoq avec les Lunaisiens (Arnaud Marzorati) à Venise et au Théâtre des Bouffes du Nord.

En 2015-2016, elle est Adelante dans Xerse de Cavalli avec le Concert d'astrée à l'opéra de Lille, au Theater an der Wien et au Théâtre de Caen, le rôle-titre de L'Enfant et les sortilèges à Stuttgart sous la direction de Stéphane Denève avec l'orchestre de la SWR, Susanna des Nozze di Figaro avec les ambassadeurs en tournée dans toute la France.

Parmi ses projets pour la saison 2016-2017, citons le rôle-titre de L’Enfant et les Sortilèges avec le Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Kazuki Yamada, le rôle de Léonore dans Le Carnaval de Venise au Boston early music Festival sous la double direction de Stephen Stubbs et Paul o’Dette, avec une mise en scène de Gilbert Blin.

Schubertiade

Nous suivre sur Facebook

© Festival musical de Saint Yrieix - Mentions légales - Conception graphique et réalisation : Deux points c'est tout et R. Garniche